adn bébé

Le recours aux nouvelles technologies génétiques chez les êtres humains

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a adopté une recommandation concernant « Le recours aux nouvelles technologies génétiques chez les êtres humains ».

 

 

Résumé

Le développement des nouvelles technologies génétiques va très vite : les découvertes récentes en matière de génome humain ont ouvert la voie à des opportunités nouvelles et des préoccupations éthiques sans précédent. La communauté scientifique estime aujourd’hui que ces techniques ne sont pas encore assez «sûres» pour induire une grossesse à partir de cellules germinales ou d’embryons humains dont le génome a été modifié de manière intentionnelle. Cependant, la modification intentionnelle du génome humain franchirait également des limites jugées éthiquement inviolables.

Les dangers de l’édition du génome humain pour la reproduction

Rapport du NAS sur l’édition du génome humain

Ouvrir la voie aux générations futures génétiquement modifiées : comment le rapport de la NAS fait fi du large consensus international

CRISPR-Cas9 Position officielle de l’Académie nationale de médecine sur les modifications du génome des cellules germinales et de l’embryon humains

https://iatranshumanisme.com/2016/06/03/les-scientifiques-proposent-un-projet-qui-consiste-a-creer-ladn-humain/

Les scientifiques ciblent 2026 pour le premier génome synthétique

Les 7 points forts du rapport du Conseil Nuffield sur l’éthique de l’édition du génome

 

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Une réflexion sur « Le recours aux nouvelles technologies génétiques chez les êtres humains »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.