Skip to content

Un médicament anti-vieillissement prometteur sera bientôt testé sur l’homme

Chemical structure of NMN (image: Edgar181)

Chemical structure of NMN (image: Edgar181)

Un composé appelé nicotinamide mono-nucléotides (NMN) s’est avéré de ralentir le processus de vieillissement et de prolonger la durée de vie des souris. Nous sommes sur le point de savoir si elle fait la même chose pour les humains.

Un essai clinique prévu, mis au point par des chercheurs de l’Université Washington à Saint-Louis et l’Université de Keio au Japon est fixé pour tester l’efficacité et l’innocuité du composé. À partir du mois prochain, environ 10 personnes en bonne santé se feront administrer du NMN pour voir s’il est possible d’améliorer la fonction physique et conjurer les effets du vieillissement. Si cela fonctionne, il deviendrait la première véritable intervention anti-âge disponible sur le marché.

NMN est une molécule organique, ou nucléotide, trouvé dans une variété de sources alimentaires, y compris le lait. Les études précédentes ont montré[1] qu’il contribue à ralentir le processus du vieillissement, et qu’il le fait en activant la sirtuine dans le corps – une classe de protéines dont les fonctions s’affaiblissent lorsque le corps vieillit.

Les recherches menées par Shinichiro Imai de l’Université de Washington, ont révélé que NMN active le gène responsable de la sirtuine. Dans une expérience, les souris nourries avec un régime stable de NMN ont connu des améliorations avec une diminution relative à l’âge dans le métabolisme et la vue. Dans d’autres expériences, le NMN a amélioré leurs profils d’intolérance au glucose et au lipide. Pour les souris, c’est comme un élixir de vie, mais nous n’avons encore aucune idée si cela fonctionnera de la même façon chez l’homme.

Les scientifiques ont de bonnes raisons de croire que ça ne sera pas le cas. Les études sur les souris, notamment celles portant sur le vieillissement, ne se traduisent pas bien pour les humains. Il est peu probable que le NMN fonctionnera aussi bien sûr l’homme.

Cela dit, le NMN pourrait avoir un effet positif sur la physiologie humaine et ce composé pourrait encore servir à améliorer la santé humaine.

Gizmodo Via The Japan News

[1] DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.cmet.2011.08.014 ; doi:10.1007/s00125-011-2288-0 ; DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.tcb.2014.04.002.

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :