Skip to content

L’avènement des robots tueurs, des scientifiques lancent une pétition

Les avancées en matière de robotique militaire amènent des questionnements quant à l’utilisation de robots tueurs à intelligence artificielle dans les futurs conflits.

La perspective de voir des robots tuer sans l’approbation de l’homme inquiète alors qu’un nombre non négligeable de personnes se sont passionnées pour la robotique et l’intelligence artificielle, annonçant le monde de demain.

Stephen Hawking, astrophysicien britannique, Elon Musk, patron de Tesla et de Space X, ou encore, le linguiste américain Noam Chomsky et Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, dénoncent, dans une lettre ouverte, les potentielles dérives liées à l’intelligence artificielle (IA) et aux « robots tueurs ».

Pour ce reportage de Motherboard, Brian Anderson a rencontré un couple de robots bipèdes humanoïdes et a découvert les engins de l’armée américaine chargés d’éliminer des bombes. Il s’est également entretenu avec le Prix Nobel de la paix Jody Williams et le physicien Max Tegmark afin d’en savoir plus sur l’avènement des machines – et des robots tueurs en particulier. Le reportage dessine la relation évolutive entre l’homme et la machine, et montre ce que présage l’intelligence artificielle pour le futur de l’humanité.

« De mon point de vue, notre principale préoccupation devrait être celle du résultat du tournant technologique actuel » ; « les armes à système automatique sélectionnent et combattent une cible sans aucune intervention humaine; elles deviennent létales quand les cibles sont humaines », indique Stuart Russell, professeur d’informatique à l’Université de Californie.

Depuis avril 2013, une campagne pour stopper les robots tueurs menée par Human Rights Watch a rassemblé 54 organisations venant de 25 pays. Cette initiative a tout simplement pour but l’obtention d’une interdiction préventive des armes entièrement autonomes.

voir la publication de Stuart Russell dans la revue Nature, ou le PDF

Source : Courrier international20 minutes

voir aussi : Minatec et l’armée : le rapport par Antonin Reigneaud – juin 2006
Rapport de l’Académie des technologies : « Réflexions sur la robotique militaire »
Un modèle constructible de système psychique
Spot, le chien du futur : applications civiles et militaires
Russie : Ratnik-2 un robot de combat humanoïde
Darpa ou le futur augmenté

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :