Skip to content

Retour du colloque sur le thème de l’homme augmenté organisé par l’Union Internationale des Avocats (UIA) au Luxembourg

Le 30 juin 2015, l’Union Internationale des Avocats (UIA) a organisé un colloque à Luxembourg sur le thème de « l’homme augmenté : de la science-fiction à la réalité ». Un sujet bouleversant qui remet en question la notion même d’humanité et qui soulève des problèmes éthiques, moraux, politiques, philosophiques sans précédent. Volontairement ouvert à tous et pas seulement aux avocats, l’événement a été l’occasion de parler des problématiques liées aux NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Intelligence artificielle et sciences Cognitives). Il y a eu plus de 150 participants dont certains provenaient de l’étranger, ce qui démontre un intérêt croissant pour la protection des données.

Monsieur KOENIG, philosophe français et directeur du think-tank GenerationLibre, a ouvert le débat par une question audacieuse : le transhumanisme est-il un humanisme ? Dans un discours riche en références scientifiques et culturelles, Monsieur KOENIG a opposé l’individu 2.0 qui émerge des laboratoires californiens à l’individu 1.0 que nous sommes, nous invitant à ne pas nier la mutation de notre humanité, tout en laissant une place au hasard, qui fait notre humanité.

Monsieur PAKIN, entrepreneur dans le domaine de la e-santé et fondateur de la startup Ignilife, est intervenu sur le thème de l’intelligence des algorithmes au service de la prévention médicale. Confiant en l’avenir de l’homme biologique, Monsieur PAKIN a exposé les bienfaits d’une médecine prédictive, participative, personnalisée que la technologie met à disposition de tous.

Le colloque a également été l’occasion de célébrer la publication de l’ouvrage collectif UIA « Enjeux européens et mondiaux de la protection des données personnelles » publié aux éditions Larcier. Ce livre de 465 pages regroupe les travaux scientifiques de plus de 30 auteurs spécialistes de la protection des données personnelles. Il offre une analyse aussi bien juridique que pratique sur les principales évolutions des règles existantes en la matière.

Ce thème sera également traité au congrès annuel de Valence de l’UIA du 29 octobre 2015. Avec l’automatisation des tâches intellectuelles, les avocats seront-ils remplacés par des robots d’ici 2030 ? Un petit robot NEO sera notamment orateur lors de la session de la Commission Vie Privée au congrès de Valence, de quoi nous rappeler que le transhumanisme s’inscrit dans notre réalité.

source Le Monde du Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :