Skip to content

États Unis : Des institutions proposent la vente d’embryons surnuméraires

Aux Etats-Unis, on estime à plus de 500 000 le nombre d’embryons congelés, « non utilisés par les familles souhaitant pratiquer une fécondation in vitro ». En France, « les rapports d’activité ne sont pas renseignés depuis 2010 et d’après un audit de l’Agence de Biomédecine, les registres ne sont même pas tous numérisés ».

Depuis peu, aux Etats Unis, ces embryons sont proposés à la vente aux couples souffrant de double infertilité, au prix de 20 000 dollars. Il s’agit d’« un nouveau produit sur le marché » qui entraine « une nouvelle forme d’esclavage », déclare le docteur Alexandra Henrion-Caude, généticienne et directrice de recherche à l’Inserm à l’Hopital Necker. A la différence que les esclaves connaissaient leurs origines. «Ici, on nie l’humanité à ces embryons humains qui deviennent l’objet d’une offre supplémentaire sur un marché économique ». « Quel regard l’enfant, même aimé, portera sur ceux qui l’ont acheté 20 000 dollars ? » s’interroge Alexandra Henrion-Claude.

« Nous sommes tous concernés et ce n’est évidemment pas une affaire de spécialiste », insiste-t-elle. « En tant que scientifique co-responsable au nom de ma communauté, mais aussi en tant que mère, je souffre de notre indifférence vis-à-vis de ces millions d’embryons dont la vie est cryo-conservée. Ces vies ne sont elles donc pas nos responsabilités ? Ne devons nous pas réfléchir à ces vies mises artificiellement en ‘pause’. On pourrait les décrire dans une sorte de ‘coma réfrigéré’».

Alors que ces embryons sont mis sur le marché aux Etats Unis, en France, l’Agence de Biomédecine sous le contrôle du Ministère de la Santé banalise le don de gamètes à travers une campagne radio. « Autrement dit, alors même que nous sommes dans l’embarras de gérer ces centaines de milliers d’embryons dans leurs containers, nous nous permettons d’en générer davantage… une aberration supplémentaire. »

En France, un couple ayant eu recours à la FIV a la possibilité de donner ses embryons surnuméraires quand le « projet parental » n’a plus de suite. Les autres « options » sont l’« arrêt de conservation » ou le « don à la recherche ».

clonage

source Atlantico 05/07/2015

voir aussi : GPA : la Cour de cassation valide l’inscription à l’état civil d’enfants nés par GPA à l’étranger
Académie nationale de médecine : La transplantation utérine, alternative à la GPA
GPA : Christiane Taubira favorable à la transcription à l’état civil
GPA : Inscriptions de trois enfants à l’état civil, le parquet de Nantes fait appel
GPA : La Suisse affiche sa fermeté face aux mères porteuses
Bruxelles : Une bourse aux mères porteuses suscite de vives réactions politiques
Le marché de la stérilité et l’industrie de la procréation artificielle
Grégor Puppinck : des droits de l’homme aux droits transhumanistes
Le PS veut plancher sur la « nouvelle étape de l’évolution humaine »
Kallistem obtient des spermatozoïdes humains complets in vitro
L’utérus artificiel
Le Parlement britannique accepte la fécondation in-vitro à « trois parents »
La marchandisation de la vie humaine à l’ère de la bioéconomie
BBC : Congeler son sperme, et ce dès sa majorité ? – Eugénisme
Adoption d’une loi sur la fécondation in vitro adoptée en Pologne
La Maison-Blanche pour un examen approfondi des implications de la manipulation du génome
CRISPR-Cas9, distorsion morale d’une société ultra-eugéniste
Chine : la première modification génétique d’embryons humains
Positions transhumanistes sur la modification du patrimoine génétique humain
Alerte à l’ADN : les scientifiques manipulateurs de gènes saisis de vertige face à leurs propres recherches
Manipulation génétique d’embryons humains
Nous pourrons choisir les qualités génétiques de nos enfants
Le marché de la stérilité et l’industrie de la procréation artificielle
La marchandisation de la vie humaine à l’ère de la bioéconomie
« L’ingénierie génétique des bébés est une obligation morale », dit un professeur d’Oxford
Le transhumanisme, ce nouvel eugénisme ?
Naissance des premiers êtres humains génétiquement modifiés
Kallistem obtient des spermatozoïdes humains complets in vitro
L’amélioration humaine : trois usages, trois enjeux (PDF)
L’utérus artificiel
L’eugénisme transhumaniste passe par les puces
Nos enfants iront-ils demain dans des écoles eugénistes ? Laurent Alexandre

 

6 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :