Skip to content

L’étrange humanité du transhumanisme (PDF)

Yves Caseau

Extrait de CONFÉRENCE, Nº 37, automne 2013
– L’homme empêché (III)

Dans un article paru en 2004, Francis Fukuyama a caractérisé le transhumanisme comme l’idée la plus dangereuse de l’histoire de l’humanité. Il y présente, en introduction, le transhumanisme comme l’ambition de libérer l’humanité de ses contraintes biologiques, puis nous prévient ensuite qu’il est facile de sous-estimer ce mouvement, que l’on pourrait voir comme un mélange de secte et de science-fiction. Il est vrai que certaines ambitions ou certaines pratiques, comme la congélation en attendant des jours meilleurs, peuvent faire sourire. Mais, c’est là le point fondamental de Fukuyama, l’ambition transhumaniste est déjà présente de façon implicite dans les programmes scientifiques actuels, et cette volonté de déconstruire le corps et la nature humaine est déjà à l’œuvre dans différentes disciplines, allant de la biologie à la robotique, où des progrès rapides ont été accomplis.

Autrement dit, on peut parler d’une révolution du transhumanisme : le changement par l’homme de sa propre nature au travers d’outils et d’actions rendus possibles par la science et la technologie, est déjà en marche. Dans sa conférence « Où nous mène la techno- médecine ? », Laurent Alexandre, chirurgien de formation et entrepreneur dans le monde de la génétique personnelle, prévient que le « le fantasme transhumaniste va devenir au cours de ce siècle une réalité médicale ». La proposition transhumaniste relève de la prospective scientifique : elle illustre et projette des progrès actuels et spécule sur des progrès à venir. Il est donc facile de lui opposer une critique sceptique, mais ce serait — c’est la thèse de cet article — une voie trop facile qui ignore les vraies questions posées.

La première partie de cet article s’attache à présenter ce qu’est le transhumanisme, qui est souvent désigné par « H+ » de l’autre côté de l’Atlantique. Le « H » représente l’humanité d’aujourd’hui, le « + » signifiant la transformation technologique et scientifique qui va améliorer cette humanité. Cette partie traite des grands axes de ce plan d’amélioration, à la fois dans les objectifs et les moyens.

La deuxième partie de cet article propose une critique de ces ambitions, sur trois fronts. Premièrement, les difficultés dans la réalisation des ambitions transhumanistes sont fortement sous-estimées. C’est la partie facile de la critique, dont nous verrons un peu plus loin qu’il faut la modérer. Deuxièmement, le futur proposé n’est pas forcément souhaitable. C’est le point central du sujet, mais qui ne sera pas développé en détail dans cet article, ce qui renvoie le lecteur à sa propre réflexion d’un point de vue moral et philosophique. Troisièmement, le scénario transhumaniste fait courir des risques multiples et importants à notre société. Un des objectifs de cet article est de faire prendre conscience au lecteur de ces risques, qui sont très réels précisément parce que la révolution scientifique sous-jacente est déjà en marche.

Il faut en effet rester prudent dans ses affirmations et évaluer ce risque en proposant une «critique de la critique», en particulier du scepticisme radical du type « cela n’arrivera jamais ». Cette troisième partie cherche à faire comprendre pourquoi certains éléments de « H+ » sont plausibles. Il s’agit de ne pas rejeter en bloc le transhumanisme comme « une hypothèse farfelue », mais de saisir que certaines formes de cette transformation sont très probables, comme l’explique Laurent Alexandre. Le fait que la transformation soit déjà engagée rend la question des risques beaucoup plus prégnante qu’on ne pourrait le penser au premier abord. La révolution transhumaniste est plausible.

Télécharger le PDF L’étrange humanité du transhumanisme

4 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :