Skip to content

Japon : 300 robots Pepper vendus en une minute

Les 300 premiers robots Pepper proposés aux développeurs au Japon ont été attribués en une minute, a affirmé vendredi le groupe de télécommunications SoftBank qui a pris le contrôle de la société française Aldebaran, conceptrice du semi-humanoïde. (voir 300 exemplaires du robot Pepper disponibles au Japon pour les développeurs)

Robot semi-androïde blanc d'un peu plus d'un mètre... (PHOTO TORU YAMANAKA, AFP)

«Le nombre de commandes a dépassé la quantité disponible» dès l’ouverture de la vente en ligne à 10 h (vendredi 20 h, heure de l’Est), a expliqué l’entreprise.

Le prix du robot seul est fixé à 213 840 yens (environ 2235 $) l’unité.

Une liste d’applications et de fonctionnalités sont en sus disponibles moyennant le paiement de 575 424 yens (environ 6020 $) en 36 mensualités, ainsi qu’une garantie optionnelle pour 381 024 yens (environ 3985 $) à régler en 36 fois. Le coût total toutes options comprises dépasse ainsi 1,17 million de yens (environ 12 240 $).

Le prochain lot est prévu pour l’été, a assuré SoftBank qui réserve pour le moment ces spécimens à des professionnels du développement d’applications afin de doter Pepper de nombreuses fonctionnalités.

Robot semi-androïde blanc d’un peu plus d’un mètre de haut monté sur roulettes, Pepper s’appuie sur l’intelligence artificielle déportée en réseau.

Il sait notamment comprendre quand quelqu’un est content, triste ou en colère et est en théorie capable d’entretenir une conversation avec une personne, à condition que cette dernière ne dévie pas trop de la direction décidée par le robot.

Il communique aussi à distance avec ses pairs à travers un réseau d’échange de données pour que chacun enrichisse ses connaissances et réagisse de mieux en mieux vis-à-vis des humains.

Un millier de Pepper ont déjà été commandés par le groupe Nestlé au Japon pour devenir aides-vendeurs de machines à café dans des enseignes d’électroménager. D’autres jouent un rôle similaire dans quelques boutiques de SoftBank.

«Pepper est le premier robot à vraiment comprendre les hommes», se plaît à souligner le fondateur et patron de SoftBank, Masayoshi Son, ajoutant que «les enfants de demain sauront dès la naissance communiquer avec des robots».

Cette commercialisation de Pepper intervient alors que le fondateur et PDG d’Aldebaran, le Français Bruno Maisonnier, à l’origine de cette créature, a annoncé son départ prochain de sa société et la cession de ses actions à SoftBank qui deviendra le seul maître à bord à compter du 4 mars avec 95 % des titres.

source

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :