Skip to content

Bill Gates travaille sur Personal Agent, un projet secret chez Microsoft

Bill Gates est l’homme le plus riche au monde et doit avoir l’agenda d’un ou deux ministres. Il a pourtant pris, hier, le temps de participer à son troisième Ask Me Anything sur Reddit. L’occasion pour lui de faire un point sur son goût pour la sauce barbecue, la cuisine indienne, le tennis, sur ce qu’il aurait fait si Microsoft n’avait pas fonctionné, sur le fait que la technologie ne rend pas bête ou encore, distraitement, sur un projet secret qu’il mène actuellement au sein de Microsoft. Morceaux choisis !

Personal Agent, un projet secret

Bill Gates travaille au sein de Microsoft sur un mystérieux produit. Cet agent personnel « se souviendra de tout et vous aidera à revenir en arrière et à retrouver des choses. Il vous aidera également à vous concentrer sur ce qui compte. », explique le cofondateur de Microsoft. « L’idée qu’il vous faut trouver les applications, les choisir et qu’elles essaient toute de vous dire ce qui est nouveau n’est pas un modèle efficace », constate-t-il. « L’agent vous aidera à résoudre ce problème. Il fonctionnera sur tous vos appareils ».

S’agira-t-il d’un méta-application ? D’une sorte de Cortana super évoluée, capable de centraliser les données en provenance de nombreuses autres applications et de vous y donner accès de manière fluide et intelligente ? Possible.

Il est intéressant de noter, en tout cas, que Bill Gates a été amené à parler de ce projet après avoir dit qu’il y aura plus de progrès technologique dans les trente années à venir que depuis nos origines. Pour lui, « même les problèmes comme la vision, la reconnaissance vocale et la traduction seront bien résolus ». Dès que les robotos pourront « voir et se mouvoir facilement, alors ils pourront être utilisés de manière extensive ». Pour « ramasser des fruits ou transporter un patient à l’hôpital », illustre Bill Gates.

Pour en revenir au Personal Agent, certains membres facétieux de la communauté Reddit qui ont participé à la session AMA supposent qu’il s’agira plutôt d’un « Clippy » 2.0, en se référant au petit personnage disparu qui aidait les utilisateurs d’Office !

Inquiétude à propos de l’intelligence artificielle

Si les robots nous faciliteront la tâche et si son Personal Agent a des airs d’assistant personnel intelligent, Bill Gates n’est pas pour autant d’un angélisme béat face au progrès. S’il reconnaît qu’il aurait volontiers travaillé dans le secteur de l’intelligence artificielle si Microsoft n’avait pas fonctionné, il déclare ouvertement être « dans le camp de ceux qui s’inquiètent d’une super intelligence. « Pour commencer, les machines réaliseront beaucoup de tâches pour nous et ne seront pas super intelligentes ». Il est d’ailleurs d’accord pour reconnaître que cela pourrait avoir un effet positif. Mais « après quelques décennies, cette intelligence pourrait devenir assez puissante pour être une source d’inquiétude ». Avant de renchérir : « Je suis d’accord avec Elon Musk et quelques autres sur ce sujet et je ne comprend pas pourquoi certaines personnes ne s’en inquiètent pas ».

A propos du transhumanisme ?

Dans un même esprit, il semble faire partie de ces personnes qui ne souhaitent pas voir franchi le seuil de la « singularité technologique » où l’homme est dépassé par la machine et doit devenir partiellement une machine pour rester d’actualité. Il rejette d’ailleurs le transhumanisme et les éternalistes qui souhaitent que l’Humain vive des centaines d’années. « Cela semble plutôt égocentrique que les riches veuillent financer des projets pour qu’ils puissent vivre plus longtemps alors que la malaria et la tuberculose frappent toujours ».

Il semble même prendre son âge avec une certaine philosophie. Interrogé sur sa capacité à sauter par dessus une chaise les pieds joints, comme il l’avait fait dans une émission, il écrit ainsi, plein d’humour : « j’ai bien peur que chaque décennie me voit sauter par dessus une chaise de plus en plus petite ».

La technologie rend-elle bête ?

Pour autant, la technologie est pour lui une source de progrès. Il répond ainsi à un internaute qu’il ne pense que la technologie rende idiot. Elle permet de satisfaire la curiosité, répond à de nombreuses questions et permet aux gens de résoudre des problèmes plus complexes. Comme le disait un des membres de la communauté Reddit, « la technologie ne rend pas ses utilisateurs stupides, elle met simplement davantage en exergue ceux qui le sont ».

Et l’HoloLens, qu’en pense-t-il ?

Bill Gates a également donné son point de vue sur l’HoloLens, le casque de réalité augmenté que Microsoft a présenté la semaine dernière. Sans surprise, il est emballé mais se montre conscient du chemin à parcourir pour obtenir un produit fini : « L’HoloLens est vraiment incroyable. Microsoft a fait de gros efforts pour les puces et le logiciel. C’est le début de la réalité virtuelle. Faire en sorte que l’appareil ne vous rende pas nauséeux est très difficile – la vitesse d’alignement doit être extrêmement rapide. Il faudra quelques années de développement applicatif pour qu’on réalise son plein potentiel. »

Un homme simple ?

Mais, et c’est la beauté de Reddit, on peut toujours compter sur certains membres de sa communauté pour bosser des questions moins stratégiques et plus terre à terre. Ce sont elles d’ailleurs qui permettent d’esquisser à grands traits la personnalité de Bill Gates, qui demeure évidemment un expert en communication et en gestion d’image.

Quand on lui demande dans quel domaine il se fait plaisir et dépense de l’argent, il répond simplement avoir des intérêts « basiques » pour ce qui touche aux habits et à la nourriture. Sur ce point d’ailleurs, il avoue aimer la cuisine thaï et indienne mais que « cela n’a pas besoin d’être cher ».
Sa seule folie est son avion, qui lui permet de voyager quand il le souhaite. Il indique également investir activement « dans des chaussures et raquettes de tennis » mais reconnaît aussitôt qu’elles « ne font pas une grosse différence » sur son jeu.

Un regret et une peur…

Luxe de l’homme riche ou de celui qui est heureux de sa vie, Bill Gates semble apaisé. Il a pourtant quelques regrets. Un au moins. « Je me sens vraiment bête de ne parler aucune langue étrangère. […] J’aimerais savoir parler français ou arabe ou chinois », reconnaît-il. Pour autant, il ne désespère pas de trouver le temps d’apprendre une autre langue, le français a priori. Il confie en tout cas être très impressionné par la façon dont Mark Zuckerberg a appris le mandarin et a mené une session de questions/réponses avec des étudiants chinois.

Enfin, dernière information notable, Bill Gates a confié une crainte viscérale, qui pourrait changer à jamais la face du monde. Grand amateur de sauce barbecue, il en renverse systématiquement sur lui et s’interdit ainsi d’en manger avec ses apparitions télévisées. Breaking News ! Bill Gates aurait donc peur du ridicule, ce qui n’était pas évident au regard de certaines de ses prestations passées…

source

2 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :